La secrétaire d'État de Moor rend visite à une famille d'accueil d'un mineur étranger non accompagné : « un engagement fort que nous souhaitons encourager »

Publicatiedatum

Tags

Engagement

Auteur

Nicole de Moor

Deel dit artikel

Hier, la secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, Nicole de Moor, a rendu visite à une famille d'accueil d'un mineur étranger non accompagné (MENA) à Chaumont-Gistoux. Cette visite a permis à Mme de Moor d'écouter les expériences personnelles de la famille d'accueil et d'exprimer sa reconnaissance pour l'engagement précieux des familles d’accueil.

L’ASBL Mentor Jeunes, qui s'occupe du placement des MENA en famille d'accueil, compte actuellement 60 familles d’accueil en Wallonie et à Bruxelles. Elle recherche activement de nouvelles familles candidates et la secrétaire d’État veut soutenir cet appel.

Nicole de Moor : « Les familles d'accueil offrent un foyer chaleureux aux plus jeunes mineurs étrangers non accompagnés. Elles offrent un environnement sûr où les enfants vulnérables peuvent s'épanouir et grandir. J'admire beaucoup l'engagement des familles d'accueil. Elles sont d'une valeur inestimable pour les enfants qui viennent souvent de situations très difficiles et pour notre société. C'est un engagement fort que nous souhaitons encourager. »

Maryana Vukadinovic, dirctrice de Mentor Jeunes et son équipe: « Mentor Jeunes est une association qui a pour objectif de favoriser l'accueil, l'intégration et l'orientation des Mineurs Étrangers Non Accompagnés (MENA). Mentor Jeunes, subsidié par Fedasil et L’Aide à la Jeunesse, propose l’accueil familial pour les MENA exprimant le besoin de quitter le centre ainsi que pour les MENA pour qui la vie en collectivité n’est pas l’alternative la plus adaptée.  Par ailleurs, Mentor Jeunes propose également des familles de parrainage pour les MENA. Le service mène à bien le processus de réflexion avec les familles candidates, investigue les situations des jeunes proposés à l’accueil et suit les situations d’accueil jusqu’à 18 ans du jeune. L’équipe travaille en réseau avec les différents acteurs entourant le jeune. 7 ans après le lancement du projet Familles d’accueil pour MENA, plus de 180 jeunes ont pu bénéficier de l’accueil au sein de familles d’accueil. Actuellement Mentor Jeunes encadre 60 placements et de nouveaux accueils sont prévus. »

L'année dernière, 6.400 mineurs étrangers non accompagnés sont arrivés dans notre pays. 2.500 d'entre eux ont moins de 16 ans et 320 ont même moins de 11 ans. Ce sont surtout ces enfants-là qui ont besoin d'un accueil adapté et d'un soutien supplémentaire. Pour répondre à leurs besoins, ils sont d'abord accueillis dans des centres Fedasil spécifiquement équipés pour les mineurs étrangers non accompagnés et se voient désigner un tuteur par le Service des tutelles. Pour les enfants les plus jeunes ou les plus vulnérables, il existe une collaboration intense entre Fedasil et Mentor Jeunes.

Dans une famille d'accueil, les enfants et les jeunes se retrouvent dans un environnement chaleureux où ils bénéficient d'une prise en charge plus individualisée grâce à des figures de soutien fixes. Cela favorise leur développement et leur intégration.

Compte tenu des avantages en termes de développement et d'intégration pour ces mineurs étrangers, le placement en famille d'accueil est la forme de prise en charge privilégiée lorsqu'il s'agit de très jeunes enfants, des mineurs vulnérables et pour qui la vie en collectivité n’apporte pas suffisamment de soutien. Néanmoins, la demande de familles d'accueil pour ce groupe cible reste supérieure à l'offre.

Les personnes intéressées par le placement en famille d'accueil d'enfants ou de jeunes ayant fui leur pays peuvent trouver plus d'informations sur https://www.mentorjeunes.be/que-faisons-nous/familles-daccueil/.

Blijf op de hoogte

Ook in het gemeenschappelijk visumbeleid hebben we een sterker Europa nodig.

"Het migratiebeleid is niet af. Het is tijd om de focus te leggen op maatregelen die het Europees Asiel- en Migratiepact beter zullen doen werken. Ook in het gemeenschappelijk visumbeleid hebben we een sterker Europa nodig." Dat verklaarde staatssecretaris voor Asiel en Migratie, Nicole de Moor, na afloop van de Raad voor Europese ministers bevoegd voor migratie in Luxemburg.

Verlenging tijdelijke bescherming Oekraïners tot maart 2026

De tijdelijke bescherming voor Oekraïners wordt voor een jaar verlengd. Dat bevestigde staatssecretaris voor Asiel en Migratie, Nicole de Moor, na afloop van de Raad voor Europese ministers bevoegd voor migratie in Luxemburg. De Europese Commissie lanceerde het voorstel om de tijdelijke bescherming te verlengen en de Raad, de ministers van de EU-lidstaten, gingen hier vandaag mee akkoord. Deze loopt nu tot maart 2026.

Terugkeer naar Marokko verdubbeld, dit jaar al 119 personen gedwongen teruggestuurd

In de eerste vijf maanden van dit jaar werden 119 Marokkanen in onwettig verblijf gedwongen teruggestuurd. Dat is meer dan het dubbelde van dezelfde periode vorig jaar, toen 55 personen werden teruggestuurd. De vernieuwde samenwerking met Marokko werpt zijn vruchten af. Dankzij het aanklampend terugkeerbeleid, beschikt ook ons land over extra capaciteit voor terugkeer.